mercredi 7 février 2024

Soyez rassuré, je ne lâche rien...

 


Bonsoir chères lectrices et chers lecteurs,

Une belle étape de réalisée : l’écriture des origines (en flashback) de mon prochain opus. Ce ne fut pas sans mal et, je l’avoue ce soir, rien n’est définitif puisque l’esprit est encore en ébullition.

Cependant, je vais entreprendre le récit des conséquences. Vaste programme s’il en est. La narration sera plus contemporaine et certainement plus policière. L’action se déroulera à Bourgueil, ma terre d’adoption. J’ai rencontré la Lieutenante de la brigade de gendarmerie, pour être au plus près de leur organisation, leur structure. Me renseigner sur les liens avec divers domaines qui composeront l’essentiel du récit. Et puis, tout simplement, il me semblait que parler des gendarmes sans les connaitre n’était pas très correct ni élégant.

Je sais que si j’ai un doute dans le traitement des évènements, je trouverai chez eux les renseignements utiles pour ne pas commettre d’impair.

Donc encore un peu de patience… le bébé se porte bien.


 

mercredi 31 janvier 2024

Salon "Du Polar et de l'Intrigue" Loches (37), le 14 avril 2024

 

Bonjour amies lectrices et amis lecteurs.

J’attends l’affiche avec impatience,
mais je peux déjà vous annoncer ma participation au salon

« Du polar et de l’intrigue »

qui se tiendra à Loches le

14 avril 2024.

Plus d’infos à venir…

 

mardi 30 janvier 2024

Mon histoire avance...

 


Bonsoir à toutes et à tous.

Je ne suis pas en somnolence, non, j’écris toujours. Bousculé de temps en temps, c’est vrai. Mais je tiens mon fil rouge et mon histoire avance, sur la pointe des pieds j’en conviens. Je pense avoir atteint la moitié du chemin. Encore beaucoup de travail, de doutes, de ratures à venir. Des feuilles qui finiront dans la corbeille. Des nuits avec peu de sommeil. Des jours entiers à écrire dans ma tête. Mais je ne me suis pas trompé de voie. De toute façon, je crois en ces personnages qui tissent l’intrigue.

Et surtout, je ne me mets pas la pression.

Pour faire patienter mon éditeur (et vous si le projet voit le jour), je lui ai proposé un manuscrit. Quelque chose de plus intime, donc forcément universel. C’est une réponse à la foultitude de questions qui me sont posées lors des salons concernant ce qui m’a orienté vers l’écriture.

Mais chut ! Je n’en dis pas plus… et j’attends le verdict.